Download E-books L'histoire de Pi PDF

By Yann Martel

S’il avait continué de vivre dans le jardin botanique de Pondichéry, en Inde, où son père s’occupait du zoo, Pi Patel aurait ecu une vie plutôt heureuse, mais ses mom and dad ont un jour décidé de quitter le can pay pour venir s’installer à Toronto, emportant avec eux quelques animaux. Leur bateau fait naufrage, et Pi se voit obligé de vivre, pendant 227 jours, dans l. a. promiscuité d’un énorme tigre du Bengale. Survivra-t-il à cette aventure? Au cours de sa longue dérive, on apprend qu’il n’y a pas de démarcation nette entre nature et tradition, qu’on peut «dialoguer» avec les animaux et que le salut passe par l’ingéniosité et le braveness, tout autant que par los angeles faith ; Pi tire en effet sa sagesse et son savoir des religions musulmane, chrétienne et hindoue.

Né en Espagne en 1963 de mom and dad québécois, Yann Martel vit en Saskatchewan. Il a résidé dans de nombreux will pay et a étudié l. a. philosophie aux universités Trent et Concordia. Il a publié un recueil de nouvelles, Paul en Finlande (1993), et trois romans, Self (1998), L’histoire de Pi (2001) et Béatrice et Virgile (2010). L’histoire de Pi a connu un succès planétaire : tiré à plus de sept thousands d’exemplaires, traduit en plus de quarante langues, couronné, en 2002, du guy Booker Prize.

Show description

Read or Download L'histoire de Pi PDF

Best Animals books

The Bond: Our Kinship with Animals, Our Call to Defend Them

“If the animals knew approximately this booklet they'd, surely, confer on Wayne Pacelle, their maximum honor. ”—Jane Goodall“The Bond is the simplest total booklet on animals i've got ever learn. superb and relocating. ”—John Mackey, CEO and Co-founder of complete meals Market“The Bond is straight away heart-breaking and heart-warming.

Kindred Beings: What Seventy-Three Chimpanzees Taught Me About Life, Love, and Connection

Input a global of delicate friendships, staunch loyalties, violent jealousies—and enduring love. As a toddler, Sheri Speede knew that she desired to suggest for animals in any respect she may well. however it used to be now not till decades after veterinary institution, while she was once transporting a chimpanzee named Pierre clear of a biomedical facility as a part of her activity as a conservation recommend in Cameroon, that Dr.

Mr. Putter & Tabby Catch the Cold

Even if Tabby attempts to maintain him hot, Mr. Putter catches a chilly during this comfortable addition to the sequence.

A Communion of Subjects: Animals in Religion, Science, and Ethics

A Communion of topics is the 1st comparative and interdisciplinary learn of the conceptualization of animals in international religions. students from quite a lot of disciplines, together with Thomas Berry (cultural history), Wendy Doniger (study of myth), Elizabeth Lawrence (veterinary drugs, ritual studies), Marc Bekoff (cognitive ethology), Marc Hauser (behavioral science), Steven clever (animals and law), Peter Singer (animals and ethics), and Jane Goodall (primatology) ponder how significant spiritual traditions have integrated animals into their trust structures, myths, rituals, and artwork.

Extra info for L'histoire de Pi

Show sample text content

Et j’avais beau vouloir porter mon consciousness vers l’horizon, où se trouvait mon salut, elle revenait continuellement à cette bête maniaque. Je ne suis pas du style à entretenir des préjugés contre un animal quel qu’il soit, mais c’est une évidence que l’hyène tachetée ne paie pas d’apparence. Elle est laide au delà de tout. Son cou épais, ses épaules hautes et fuyantes qui glissent vers son arrière-train ont l’air de venir d’un prototype abandonné de girafe; son pelage, hirsute et grossier, ressemble à un college des rebuts de l. a. création. los angeles couleur est un mélange confus de fauve, noir, jaune, gris, avec des taches qui n’ont rien de l’ostentation élégante des rosettes d’un léopard; elles ont plutôt l’allure des symptômes d’une maladie de los angeles peau, une forme virulente de l. a. gale. los angeles tête est huge et trop gigantic, avec un entrance haut, comme celle d’un ours, mais elle est dégarnie par une calvitie qui progresse, et des oreilles qui sont ridiculement semblables à celles d’une souris, grandes et rondes, quand elles n’ont pas été déchiquetées au strive against. los angeles gueule est toujours béante et le souffle haletant. Les narines sont trop grandes. l. a. queue en bataille ne frétille jamais. los angeles démarche est traînante. Toutes ces events rassemblées ont une apparence de chien, mais personne n’en voudrait comme animal de compagnie. Mais je n’avais pas oublié les mots de papa. Ce n’étaient pas des poltrons dévoreurs de charognes. Si le nationwide Geographic les décrivait ainsi, c’est parce que le nationwide Geographic les filmait pendant l. a. journée. C’est au second où l. a. lune se lève que los angeles journée de l’hyène begin, et que celle-ci fait ses preuves comme chasseur sans merci. Les hyènes attaquent en bandes n’importe quel animal qu’elles peuvent rattraper à los angeles direction, lui entamant les flancs sans réduire leur cadence. Elles pourchassent les zèbres, les gnous, les buffles d’eau, et pas seulement les vieux et les infirmes d’un troupeau, non, des adultes aussi. Ce sont de hardis attaquants, se suitable sans délai des coups de cornes ou de pattes qu’elles reçoivent, n’abandonnant jamais par manque de volonté. Et elles sont habiles; toute proie qui peut être distraite de sa mère est bonne. Le gnou né dix mins plus tôt est un de leurs mets favoris, mais les hyènes mangent aussi les bébés lions et les bébés rhinocéros. Elles sont diligentes quand elles atteignent leur yet. En quinze mins à peine, tout ce qui restera d’un zèbre sera le crâne, qui sera peut-être même traîné jusqu’à los angeles tanière où il pourra être rongé à loisir par les petits. Rien ne se perd; même l’herbe sur laquelle le sang charisma été répandu sera mangée. Les estomacs des hyènes se gonflent visiblement quand elles ingurgitent de gros morceaux de leurs prises. Quand los angeles chasse leur réussit, elles deviennent si repues qu’elles ont de los angeles toughé à bouger. Digestion faite, elles crachent de solides boules de poils desquelles elles retirent ce qui est encore mangeable avant de se vautrer dedans. Le cannibalisme accidentel n’est pas inhabituel dans le feu de l’action; en cherchant à mordre un zèbre, une hyène peut fortress bien croquer l’oreille ou los angeles narine d’un congénère, sans malice.

Rated 4.39 of 5 – based on 48 votes